Les traditions

A- A A+

Quoi de plus beau que de voir deux être amoureux qui s’unissent ? Le mariage se célèbre aujourd’hui dans le monde entier. Mais toutes les cérémonies aux quatre coins du monde ne se déroulent pas de la même manière. En Belgique, nous connaissons certaines coutumes comme le lancer de bouquet de mariée, le jeu de la jarretière ou encore le lancer de riz à la sortie de l’église. Mais chaque pays possède ses propres traditions et celles-ci peuvent s’avérer parfois surprenantes. Deux Oui pour Un Nom vous en a dégoter 10 d’entre elles !

 

Au Tibet, avant la cérémonie de mariage, le fiancé doit offrir à sa future belle-famille un femelle Yack. Ce don, appelé « prix du lait », permet de compenser symboliquement la perte de leur fille. C’est ensuite au tour de la fiancée d’offrir le thé à ses beaux-parents et reçoit en retour une tasse de yahourt appelé « yahourt du serment ». Lors de la cérémonie, elle devra en jeter quelques gouttes vers le ciel avec son annulaire afin d’obtenir la protection de Bouddha.

 

 

Aux Pays-Bas, le bouchon de la première bouteille de champagne ouverte pendant la réception est conservé précieusement et donné aux mariés. Ce dernier sera par la suite placé sous l’oreiller dans la chambre nuptiale pour leur assurer une vie sexuelle épanouie.

 

En République Tchèque, à la sortie de la cérémonie, les invités se répartissent en deux rangées pour former une allée aux mariés. Je parie que cela vous fait penser au lancer de riz pas vrai ? Ça s’en rapproche très fortement oui. Sauf que là-bas, au lieu de jeter du riz, ils jettent des petits pois !

 

En Corée, quand arrive la fin d’une cérémonie de mariage, les amis de l’époux enlèvent ses chaussures et ses chaussettes, attachent une corde autour de ses chevilles et commencent à frapper ses pieds nus avec un poisson afin qu’il soit à la hauteur de sa femme pour la nuit de noce. Pour éviter les odeurs désagréables (et parce qu’on n’a pas tout le temps un poisson sous la main), une alternative existe néanmoins : le poisson peut être remplacé par un bâton. Ça fait peut-être plus mal mais c’est moins odorant !

 

 

Quoi de plus touchant lors d’un mariage que le baiser que s’échangent les nouveaux mariés ? Au Canada, un rituel original permet de faire prolonger cet instant. A chaque tintement de verre, les mariés doivent s’embrasser. Et la personne ayant fait tinter son verre doit quant à elle embrasser, ou du moins saluer, la personne à sa droite… une bonne manière de créer des rapprochements pour les invités qui ne se connaissent pas forcément !

 

En Chine, une coutume remontant à plusieurs siècles veut que le marié tire à l’arc trois flèches sur sa future épouse. La symbolique est que leur amour dure pour l’éternité. Mais ne vous en faites pas ! Pour que cette tradition ne connaisse pas un dénouement sanglant, les flèches n’ont évidemment pas de pointe.

 

Tradition Chine

 

Au Danemark, le marié doit trouer sa chaussette. Et s’il ne le fait pas, ses invités s’en chargeront pour lui. La raison ? Selon les Danois, avec une chaussette trouée plus aucune femme ne voudra de cet homme. Du coup, il sera forcément fidèle à son épouse !

 

Au Pérou se déroule la tradition de la Hora Loca « l’heure folle ». Celle-ci a lieu, au début de la soirée, après avoir bien mangé et bien bu. Les lumières s’éteignent et la musique devient plus forte. Les invités s’équipent alors de déguisements et de divers accessoires loufoques comme des masques scintillants ou des bijoux fantaisies, pour danser durant une heure entière sans complexe. Même les moins jeunes se prêtent au jeu !

 

 

Alors que chez nous, les mariées vont plutôt entamer un régime pour perdre leurs rondeurs avant le grand jour, celles qui s'apprêtent à épouser leur promis en Mauritanie se gavent de nourriture. Certaines rejoignent même des centres afin de prendre quelques kilos. Mais pourquoi ? Car là-bas, les femmes rondes sont jugées plus désirables. Une tradition qu’on aimerait bien adopter pour se décomplexer !

En Argentine, comme dans certains pays d’Amérique du Sud, il y a une tradition avant la coupe du gâteau de mariage. Les jeunes filles célibataires tirent les « Cintas de torta » (rubans de gâteau). Un anneau caché à l’intérieur du gâteau, entre les couches, est attaché à l’un des rubans. Les filles célibataires tirent simultanément un ruban, celle qui fera apparaître l’anneau sera la prochaine à se marier. Ainsi cette coutume s’apparente au lancer du bouquet de la marié. Mais elle peut être réalisée en plus de celle-ci et ne la remplace pas.

 

Tradition argentine

  

 

 

 

 

 

 

 

Articles relatifs
Deux Oui pour Un Nom - Cérémonie à l'américaine

Cérémonie à l'américaine

 

N’avez-vous jamais rêvé d’un mariage digne des plus beaux films hollywoodiens ? Ce type de mariage est en vogue en Europe et devient toujours plus abordable, alors pourquoi pas ?

Deux Oui pour Un Nom - Plan de table

Le plan de table

 

Aujourd'hui, Deux Oui pour Un Nom aimerait vous initier à l'élaboration parfaite d'un plan de table.

 

Aaaahhh, le plan de table… Le beau thème que voilà ! 

Bon nombre de marié(e)s se sont littéralement...